Pour recevoir nos "Nouvelles"...
 




 
 

Robot fumeur et poumon artificiel pour comprendre les effets de la fumée
 

(Source : sciencesetavenir.fr - 7 novembre 2016)
 

Un robot fumeur associé à un poumon artificiel sur puce devrait permettre à des chercheurs américains de mieux comprendre comment les cellules réagissent à l’inflammation provoquée par la fumée.

 

Le robot fumeur est programmé pour allumer et fumer des cigarettes, conventionnelles ou électroniques, à des rythmes et des intensités différentes. INSTITUT WYSS...
 

 Lire la suite >>

 


 

 

Bronchite chronique : la musique et le chant pour se sentir mieux<--> Cela fait un bien fou, mais le Qi Gong, c'est quoi ?i <->Un oxymètre de pouls est-il utile en cas d'asthme et de BPCO ?<->Un moi(s) sans tabac? Votre santé sexuelle s'en ressentira!<-->  TOUTE L'ACTUALITE...

 

QU’EST-CE QUE LA

 

RÉHABILITATION RESPIRATOIRE ?

 

 

Une définition récente de la réhabilitation respiratoire dit qu’elle constitue « une Intervention globale et individualisée, reposant sur une évaluation approfondie du patient, incluant, sans y être limitée, le ré entraînement à l’effort, l’éducation, les changements de comportement visant à améliorer la santé globale, physique et psychologique des personnes atteintes de maladie respiratoire chronique et à promouvoir leur adhésion à long terme à des comportements adaptés à leur état de santé.» (American Thoracic Society / European Respiratory Society, 2013).

 
Selon l’OMS (1974), la réhabilitation respiratoire est «l’ensemble des activités assurant aux patients les conditions physiques, mentales et sociales optimales pour occuper par leurs moyens propres une place aussi normale que possible dans la société ».

 
Au sein de nos locaux, la réhabilitation respiratoire est donc une prise en charge globale des patients, où intervient une équipe composée de nombreuses professions de santé : médecins, kinésithérapeutes, infirmières, aides-soignantes, diététicienne, psychologue, et la liste n’est pas exhaustive… La complémentarité de tous ces professionnels permet d’optimiser la qualité de vie des personnes qui suivent un programme de réhabilitation respiratoire.

 
La réhabilitation respiratoire s’adresse à tous les patients qui ont des problèmes respiratoires et qui présentent une intolérance ou une gêne à l’effort (ou dans la vie de tous les jours). La BPCO, l’emphysème, la dilatation des bronches, l’asthme, les suites de la chirurgie thoracique sont les pathologies les plus souvent rencontrées.

 

L’objectif majeur de la réhabilitation respiratoire est d’améliorer la qualité de vie des patients. Ceci grâce à un programme d’activités individualisé qui regroupe :

  • Réentraînement à l’effort sur bicyclette ergométrique et sur tapis de marche,
  • Kinésithérapie respiratoire, en séance individuelle,
  • Gymnastique collective douce,
  • Reconditionnement musculaire,
  • Éducation thérapeutique visant à améliorer les connaissances et la compréhension de sa maladie, de son traitement et ainsi rendre le patient acteur de sa maladie,
  • Optimisation du traitement médical après une évaluation médicale spécialisée, y compris l’indication à différentes modalités d’assistance respiratoire,
  • Amélioration de l’état nutritionnel,
  • Adaptation aux différents appareils de ventilation, si nécessaire,
  • Élaboration d’un programme de soutien pour le sevrage tabagique,
  • Aide psychologique, si besoin.

Les programmes durent environ 3 à 4 semaines. A la fin de votre séjour, le médecin du service envoie un compte rendu aux différents médecins qui vous suivent habituellement.

Les données de résultats (SPLF) des programmes de réhabilitation respiratoire sont consistantes et convergentes pour affirmer que ces programmes sont très bénéfiques sur de nombreux points :

  • Amélioration de la qualité de vie,
  • Diminution de l’essoufflement,
  • Réduction de l’intolérance à l’effort,
  • Diminution du nombre et du temps d’hospitalisation.

Les effets des programmes de réhabilitation respiratoire perdurent une année. La poursuite de l’entraînement à domicile est primordial pour le maintien des acquis pendant le stage (un objectif réaliste, pour chaque malade, est une marche quotidienne ou du vélo d’appartement pendant 30 minutes à sa propre allure).
Il est recommandé de refaire un séjour de 3 semaines tous les 18 mois, afin d’obtenir une remise à niveau et un bilan complet.




 

 

 
Pour devenir notre partenaire du mois>>

 

Le Centre Hospitalier des Pays de Morlaix (France)

>> RECRUTE <<

1 MASSEUR-KINESITHERAPEUTE

Poste vacant, possibilité d’intégration dans la Fonction Publique Hospitalière, activités polyvalentes au sein d’une équipe de 16 kinésithérapeutes
et 3 ergothérapeutes

 


« Un nouveau souffle contre la maladie » : Marche à Landivisiau

 

L’activité physique fait partie du traitement indispensable à tous les patients atteints de maladie respiratoire chronique.
Seul, la continuité de l’activité physique est toujours plus difficile après un séjour de réhabilitation respiratoire....

 

Lire la suite>>


 







 



 

 

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Centre Hospitalier des Pays de Morlaix
Kersaint Gilly - B.P. 97237
29672 MORLAIX Cedex
Tél. 02 98 62 61 60
Email : mbeaumont@ch-morlaix.fr

     
 

Webmaster : Marc Beaumont et Jean-Pierre Vanderydt
Dernière mise à jour : 11/11/2016